Les 20 tendances à suivre pour développer des produits healthy en 2020

Les 20 tendances à suivre pour développer des produits healthy en 2020

Communication nutrition-santé

Pour bien commencer l’année et partir sur de bonnes bases pour développer des produits alimentaires correspondants aux attentes des consommateurs, nous vous révélons les 20 tendances à suivre pour développer des produits healthy en 2020.

Les ingrédients

  • Privilégier les végétaux

89.7% des adultes âgés de 18 à 54 ans n’atteignent pas les recommandations fixées à 25g de fibres par jour du fait notamment d’une consommation trop faible de fruits et légumes, avec 72% des adultes consommant mois de 5 portions par jour, il devient nécessaire de trouver un autre biais pour augmenter la consommation de fruits et légumes aux Français. Il s’agit par ailleurs d’une réelle attente des consommateurs : consommer plus de fruits et de légumes sans en avoir l’impression.

Par exemple, fini le ketchup ou autres sauces sans fruits et légumes, bonjour les sauces riches en fruits et légumes comme les sauces culinaires proposées par la popote compagnie  alliant fruits, légumes et épices (sauce tomate, datte et cumin ou encore la sauce butternut, mangue et curcuma).

Les céréales (complètes), les graines et fruits à coques sont aussi à ne pas oublier. Les fruits à coques font notamment désormais l’objet d’une recommandation (1 poignée par jour) dans les nouveaux repères du PNNS. Depuis peu, une multitude de produits avec des céréales, graines et fruits à coques ont été lancé notamment sur le secteur des céréales du petit-déjeuner. Les consommateurs veulent des produits sains et nutritifs qui correspondent à leurs besoins nutritionnels.  En effet, les français ont pris conscience de l’importance d’une alimentation équilibrée et se détournent de plus en plus des produits trop sucrés que l’on trouve au rayon du petit-déjeuner. Une réelle transformation de l’offre est en train d'opérer.

  • Utiliser des sucres non raffinés

Peut-être avez-vous déjà entendu parler du Rapadura, du Muscovbado ou encore du sucre complet ? Ce sont des sucres non raffinés. Un sucre non raffiné conserve les vitamines et minéraux contenus dans le sucre, contrairement aux sucres raffinés tel que le sucre blanc qui lors du procédé de raffinage perdent leur coloration mais aussi leurs éléments nutritifs.

Utiliser du sucre non raffiné à place du sucre raffiné ou autres sirops de sucre (sirop de glucose, sirop de fructose…) dans vos produits augmentera la qualité du produit.

Le sucre non raffiné apporte tout de même des calories (autant qu’un sucre classique), il faudra donc veuillez à ne pas trop sucrer vos produits pour ne pas altérer les qualités nutritionnelles de ceux-ci.

  • Limiter voire supprimer certains additifs

Les additifs alimentaires (E102, E120, E150…) sont regardés à la loupe par le consommateur qui utilise de plus en plus d'applis de scans de produits (Yuka, Open food facts, Scan'up...).

Pour développer des produits alimentaires qui cartonneront en 2020, il sera impératif de revoir sa liste d'ingrédients et de ne pas utiliser certains additifs afin de proposer des recettes les plus naturelles possibles. La naturalité sera le maître mot des prochaines années.

  • Réduire sa liste d’ingrédients

Une des autres attente forte des consommateurs, qui va de pair avec la suppression des additifs, c’est une liste d’ingrédients la plus courte possible. Plus la liste d’ingrédients sera longue, plus le consommateur sera méfiant envers le produit et se tournera vers des produits concurrents contenant moins d’ingrédients.

L’objectif en 2020 est donc de développer des produits sains, nutritionnellement intéressants contenant le moins d’ingrédients possibles et d’origine naturelle. Le consommateur doit pouvoir se dire en consommant le produit qu’il aurait très bien pu le faire lui-même avec les ingrédients de sa propre épicerie.

  • Bannir l’huile de palme

L’huile de palme est très controversée depuis quelques années du fait de son intérêt nutritionnel limité mais aussi de son impact environnemental (déforestation et disparition de certaines espèces protégées).

Or, le consommateur est de plus en plus à la recherche de produits éthiques et bons pour la santé. Pour répondre à cette demande, l’huile de palme est donc à bannir dans vos développements produits.

  • Redécouvrir les céréales complètes

C’est l’un des objectifs phare du PPNS 4 : remplacer la consommation de céréales raffinées par des céréales complètes. Il en a même été fait une campagne de publicité spécifique par Santé publique France à l’intention de la population française qui consomme trop peu de céréales complètes.

Pourquoi ne pas remplacer de la farine de blé T55 par de la farine de blé T80 dans vos développements produits ? Vous pouvez substituer la farine de blé T55 par de la T80 dans tous types de recettes contenant de la farine (pâte à pizza, pâte feuilletée, brisée, biscuits, pain, cakes sucrés ou salés…).

Vous proposez déjà des plats préparés à base de pâtes ou de riz ? Remplacez-les par des pâtes ou du riz complet ou semi-complet.

  • Ajouter du croquant

Pour vous différencier de la concurrence et proposer des produits qui plaisent au consommateur, n’hésitez pas à associer différentes textures notamment en ajoutant du croquant aux produits. Comment ajouter du croquant ? Par exemple, en ajoutant des fruits à coques tels que les amandes, noix, noisettes… à vos produits. Cela aura un double avantage. Tout d’abord, proposer une expérience gustative différente des produits concurrents (comme par exemple sur un moelleux ajouter des noisettes concassées, cela donnera une double sensation en bouche : moelleux et croquant). Le deuxième avantage est nutritionnel. Les fruits à coques sont riches en bonnes graisses, nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux.

Vous développerez ainsi des produits bons en goût mais aussi meilleurs nutritionnellement parlant.

  • Oser les légumes secs

Une des grandes tendances de 2019 qui va se poursuivre en 2020, est l’intégration de légumes secs dans des produits qui n’en contiennent pas naturellement (pâtes aux légumineuses, pâte à tartiner au haricot rouge de chez Funky Veggie et bien d’autres).

On le sait, les français ne consomment pas assez de légumes secs. Il est recommandé d’après le PNNS 4, de consommer 2 fois par semaine des légumes secs (lentilles, pois cassés, haricots blanc, rouge…). « Cacher » des légumes secs dans des produits consommés régulièrement et dans lesquels on ne retrouve pas habituellement de légumineuses représente un bon moyen de faire consommer des légumes secs aux consommateurs, qui en est conscient et qui se tourne donc vers ce genre de produits.

La composition nutritionnelle

  • Rééquilibrer les profils d’acides gras des produits

Les consommateurs ont pris conscience ces dernières années que les produits alimentaires qu’ils consommaient avaient un impact sur leur santé. Ils sont donc de plus en plus attentifs à la composition nutritionnelle des produits qu’ils achètent.

Il va donc être primordial en 2020, de développer des produits bons en termes de goût mais aussi bons en termes de composition nutritionnelle.

Le consommateur accorde beaucoup d’importance à la teneur en sucres et matières grasses des produits qu’il va consommer. Il est donc essentiel d’équilibrer les profils en acides gras des produits en diminuant la quantité d’acides gras saturés des produits tout en favorisant au maximum les bonnes graisses à savoir les acides gras polyinsaturés. Pour cela, privilégiez dans vos recettes de l’huile de colza, d'olive, de tournesol, de noix plutôt que du beurre ou de l’huile de palme (tous deux riches en acides gras saturés).

  • Avoir un Nutri-Score « green » (Note A ou B)

Le Nutri-Score est de plus en plus présent sur les produits alimentaires français (et désormais dans plusieurs pays Européens). A ce jour, plus de 150 entreprises françaises se sont engagées à afficher le Nutri-Score de leurs produits.

Pourquoi développer des produits notés A ou B au Nutri-Score ? Tout simplement car les consommateurs se tournent vers les produits les mieux notés lors de leurs achats en magasins. C’est ce que révèle une étude Nielsen : « Les produits avec de meilleures valeurs nutritionnelles (‘A’ et ‘B’) s’avèrent plus dynamiques que les autres sur la dernière année : le chiffre d’affaires des produits alimentaires typés ‘A’ et ‘B’ est en hausse (respectivement +1.1% et +0.8%) quand le total des produits ‘C’, ‘D’ et ‘E’ est en recul (seuls les ‘E’ résistent) ».

Sachez que même si vous ne souhaitez pas afficher le Nutri-Score de vos produits, le consommateur y a accès notamment via les différentes applications de scans de produits qui calculent le Nutri-Score pour vous (certaines notes peuvent être erronées, si l’application n’a pas toutes les informations à disposition pour calculer le Nutri-Score du produit, comme les fibres ou le pourcentage de fruits, légumes, fruits à coques, légumineuses, huile de colza, noix et olive).

Il est donc essentiel de prendre en compte le score Nutri-Score pour tout développement produit même s’il ne figure pas sur l’emballage des produits. Vous pourrez ainsi piloter votre R&D avec une cible Nutri-Score définie (note A ou B) correspondant aux attentes consommateurs.

Pour plus d’informations sur le Nutri-Score et son déploiement, n’hésitez pas à consulter nos nombreux articles sur le sujet sur notre blog : https://www.nutractiv.fr/notre-blog.html

Les réseaux

  • Organiser sa veille sur les réseaux sociaux

Vous souhaitez développer une nouvelle gamme de produits qui correspondent aux attentes des consommateurs ? Grâce à la puissance des réseaux sociaux, vous n’avez plus à dépenser des fortunes pour réaliser des études consommateurs.

Suivez sur les réseaux sociaux les dernières marques tendances (de votre secteur ou d’un secteur complètement différent, cela pourrait vous donner des idées), les dernières nouveautés sorties en magasins... Grâce à Linkedin, Twitter ou encore Instagram, faire de la veille produit sur les réseaux sociaux devient un jeu d’enfants.

  • Communiquer sur les réseaux sociaux

Faire de la publicité (papier, télé, radio ou affiches publicitaires) coûte extrêmement cher et est de moins en moins à la mode auprès des jeunes générations. Les réseaux sociaux représente une alternative peu coûteuse et très efficace. Vous venez de développer un nouveau produit ? Communiquez-le sur les réseaux sociaux cela prend peu de temps et touchera un maximum de personnes si vous arrivez à construire une belle communauté.

  • Créer une communauté autour de sa marque

Autre point important lorsque vous communiquez sur les réseaux sociaux, c’est la création d’une véritable communauté autour de sa marque et de ses produits. C’est en effet un point essentiel pour fidéliser ses consommateurs.

Comment faire ? Créer des jeux concours, des sondages, questionner vos consommateurs sur leurs attentes pour vos prochains développements produits… Ainsi, vos consommateurs se sentiront impliqués et écoutés, ce qui les fidélisera à votre marque et vos produits.

 

S'adapter à l'offre actuelle

  • Oser tester de nouveaux goûts et textures

Les consommateurs sont à la recherche de nouveaux goûts et de nouvelles textures. Certains ingrédients ont la côte depuis quelque temps notamment les superaliments tels que les graines de chia, les baies d’açai, de goji, le matcha….

Ces ingrédients représentent plusieurs avantages : apportent de nouveaux goûts que l’on avait auparavant peu l’habitude de consommer, de nouvelles textures notamment pour les graines de chia et enfin des apports nutritionnels intéressants (ils sont considérés comme des superaliments car riches en vitamines et minéraux).

  • Proposer une offre Végan Friendly

Du fait de prises de conscience sur la consommation de viande en France et de considérations écologiques, de plus en plus de français réduisent leur consommation de viande et se tournent vers des régimes végan.

Pour toucher une part plus importante des consommateurs, il est donc intéressant de développer une gamme traditionnelle (avec de la viande, des œufs, du lait…) ainsi qu’une déclinaison végan de cette gamme de produits.

  • Proposer des produits personnalisés

On entend parler de personnalisation des produits alimentaires depuis quelques mois déjà. Mais, il s’agira d’une forte tendance 2020 puisque les personnes recherchent des produits adaptés à leurs propres besoins nutritionnels. De nombreuses applications smartphones se sont notamment lancées sur ce marché de la nutrition personnalisée (ex : foodprint).

La nutrition personnalisée peut revêtir des aspects plus ou moins complexes. Par exemple, vous pouvez proposer différents formats d’un même produit pour prendre en considération les besoins nutritionnels différents entre les hommes, les femmes ou encore les enfants notamment en proposant des tailles de portions adaptées à ces populations.  Ou encore proposer des produits à composer soit même, où le consommateur décide des ingrédients de son repas en fonction de ses envies, de ses besoins nutritionnels… (Dear Muesli, Compliment)

  • Associer les univers produits

Une des autres tendances de cette année, que l’on voit apparaître petit à petit dans les rayons des supermarchés, c’est l’association de plusieurs univers produits dans un même produit. C’est notamment le cas par exemple des Activia muesli, où on retrouve le produit laitier avec le yaourt et au-dessus, le produit céréalier avec le muesli qui peut être incorporé au yaourt ou mangé séparément.

De plus en plus de produits de ce type voient le jour : Brassés pom’potes avec du lait et des fruits, les mélanges de légumes et de céréales comme chez Tipiak….


  • S’inspirer de l’offre en restauration

Il pourra aussi être intéressant cette année de s’inspirer de l’offre proposée en restauration. Certaines franchises « healthy » cartonnent et se développent dans toute la France. C’est par exemple le cas des salad’ bar où le consommateur choisit les ingrédients de sa salade, ou encore les franchises PitaPit, où la personne choisit là aussi les ingrédients de sa Pita.

Pour plus d’informations sur les franchises healthy qui cartonnent, n’hésitez pas à consulter notre article sur le blog Nutractiv : https://www.nutractiv.fr/detail-blog/les-franchises-healthy-qui-cartonnent.html

  • La vente à distance

Les consommateurs, achètent de plus en plus de produits sur internet, et notamment alimentaires. La livraison de produits via le e-commerce fonctionne de plus en plus.

Pour se développer rapidement sur l’ensemble de la France (et pourquoi pas à l’étranger), de plus en plus d’entreprises, notamment de start-up ne vendent pas seulement leurs produits en magasins, mais aussi sur des plateformes e-commerce.

  • Le packaging « planète friendly »

Outre les critères de prix, nutritionnels au sens large (liste d’ingrédients et composition nutritionnelle), le consommateur est à la recherche de produits écologiques, et cela passe notamment par l’emballage de celui-ci.

Cette tendance « 0 déchet » répond aux nouvelles réglementations sur l’interdiction des couverts en plastiques… En 2020, il sera essentiel de proposer des produits durables et écologiques notamment à travers son emballage. C’est notamment ce qu’ont commencé à faire certaines entreprises du plat préparé, en remplaçant les barquettes plastiques par des barquettes en bois.

 

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer