Foodwatch déconstruit les idées reçues autour du Nutri-Score

Foodwatch déconstruit les idées reçues autour du Nutri-Score

Etiquetage nutritionnel

Dans un article du 12 avril dernier, Foodwatch déconstruit les idées reçues mises en avant par les opposants au Nutri-Score pour décrédibiliser le système de notation.

Foodwatch revient sur les principaux arguments évoqués par le camp des « anti Nutri-Score » notamment :

  • « Le Nutri-Score est simpliste et infantilisant pour les consommateurs » 

Le Nutri-Score fournit des informations claires et immédiatement accessibles sur la qualité nutritionnelle des produits. Il aide les consommateurs à faire des choix éclairés, en permettant d’identifier au premier coup d’œil l’option la plus saine dans une même gamme d’aliments, sans avoir à passer à la loupe les valeurs nutritionnelles.

  • « Le Nutri-Score n’est pas fiable car il ne tient pas compte des pesticides, des additifs ou de l’ultra-transformation des produits » 

Les valeurs nutritionnelles d’un produit n’ont rien à voir avec d’autres facteurs liés à la production des aliments, comme la présence d’additifs ou de pesticides, ou le degré de transformation d’un produit. Aucune équipe de recherche au monde n’est parvenue à intégrer toutes les dimensions relatives à la santé dans un même algorithme, pour la bonne et simple raison que tout logo nutritionnel sur l’emballage d’un produit doit rester simple à lire pour les consommateurs.

  • « Le Nutri-Score pénalise les produits du terroir »

Si un produit, qu’il soit régional ou non, obtient un score orange ou rouge, cela signifie que sa teneur en mauvais gras, en sucre ou en sel est importante : le Nutri-Score ne vise pas à proscrire certains aliments, simplement à indiquer qu’il est à consommer avec modération. Les sigles AOP ou IGP, gages de qualité et de régionalité d’un produit, n’ont rien à voir avec leur composition nutritionnelle.

  • « Le Nutri-Score n’est pas fiable et est manipulé par les industriels, qui y ajoutent des additifs pour obtenir un meilleur score »

L’adhésion des consommateurs au Nutri-Score et son adoption par sept pays européens comme étiquetage nutritionnel officiel a progressivement encouragé les industriels à améliorer la recette de leurs produits pour obtenir de meilleurs Nutri-Score, en réduisant la quantité de sucres, de graisses et de sels dans leurs produits, ou en en augmentant la teneur en fibres.

  • « Le système du Nutri-Score est inefficace puisqu’il ne permet pas d’enrayer l’épidémie d’obésité » 

Aucune mesure isolée ne permettrait à elle seule de mettre fin à l’épidémie d’obésité. Les spécialistes de santé, comme les experts de l’Organisation Mondiale de la Santé, les associations de pédiatres et de diabétologues sont unanimes : pour agir contre l’obésité, il faut une stratégie globale qui comprenne non seulement un système d’étiquetage nutritionnel intelligible, mais aussi d’autres mesures, comme des restrictions sur le marketing de la malbouffe ciblant les enfants , des taxes sur les boissons non alcoolisées, notamment les sodas, ou encore des normes contraignantes pour les cantines scolaires.

  • « Le Nutri-Score est trompeur, puisqu’il ne tient pas compte de la taille des portions » 

Si le Nutri-Score permet aux consommateurs de comparer objectivement différents produits alimentaires, c’est qu’il est calculé sur la base d’une quantité de référence qui reste toujours la même (100 grammes ou 100 millilitres). Les portions, à l’inverse, doivent être adaptées en fonction des besoins énergétiques spécifiques des individus et ne pourraient pas figurer de manière harmonisée sur les emballages. Si le Nutri-Score était calculé en fonction de la taille des portions, les fabricants pourraient le détourner en fondant arbitrairement leurs calculs sur de faibles quantités. La prise en compte d’une quantité standard de produit par le Nutri-Score permet une comparaison valide des aliments.

Pour voir les réponses complètes de Foodwatch concernant les principales idées reçues relatives au Nutri-Score, n’hésitez pas à lire l’article complet : https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2023/nutri-score-contre-les-lobbies-foodwatch-decortique-les-idees-recues/

 

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer