Résultats du baromètre Food

Résultats du baromètre Food

Communication nutrition-santé

Le 19 Octobre, les résultats du baromètre FOOD 2017 ont été rendus publics dans un communiqué de presse. Lancé en 2012 et renouvelé tous les ans, le programme FOOD (Fighting Obesity throught Offer and Demand), a pour objectif de comprendre les besoins des salariés et orienter l’offre des restaurants vers des menus plus équilibrés.

L’enquête a été réalisée dans 8 pays européens à savoir l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal, la République tchèque et la Slovaquie.

Ces dernières années, une prise de conscience, au niveau de l’offre et de la demande, sur les bienfaits d’une alimentation équilibrée a été observée.

Les résultats de cette étude, montrent que :

  • 50% des employés estiment que les nouvelles technologies pourraient les aider à adopter des habitudes alimentaires plus saines (au Portugal, en Slovaque, en Italie, en Espagne et en République Tchèque) et 46% des restaurateurs confirment qu’elles leurs seraient utiles pour répondre plus efficacement aux demandes d’alimentation équilibrée des clients. En France, néanmoins, 42 % des salariés n’en voient pas l’utilité et 87% des restaurateurs ne voient pas dans les nouvelles technologiques un moyen de proposer une offre de repas sains et équilibrés.
  • 72% des employés interrogés ont déclaré prendre une pause déjeuner chaque jour (>80% au Portugal et en Slovaquie).
  • 3 salariés sur 4 portent de l’attention à la qualité nutritionnelle de leurs déjeuners. De plus, 1 salarié sur 2 prend en compte la valeur nutritionnelle d’un plat au moment de choisir son déjeuner mais avec de grandes disparités nationales : 87% des salariés italiens considèrent que l’équilibre des plats servis est un critère important lors du choix d’un restaurant, alors qu’ils sont seulement 61% en République Tchèque. Même remarque concernant le choix de la commande : 73% des salariés espagnols prennent en compte l’équilibre du plat dans leur choix de nourriture contre seulement 28% des français.
  • Les restaurateurs, quant à eux, confirment l’intérêt de leurs clients pour une offre de repas saine au fil des ans puisqu’une part croissante d’entre eux souligne une demande accrue de repas équilibrés.
  • Entre 2012 et 2016, la part des restaurateurs observant une augmentation de la demande en matière de repas équilibrés a augmenté de presque 20% passant de 17% en 2012 à 36% en 2016 avec une légère diminution en 2017 de l’ordre de 30%. Des disparités entre les pays sont là aussi observées : au Portugal et en Espagne, plus de 60% des restaurateurs ont noté une augmentation de l’attention portée par leurs clients au caractère équilibré des repas alors qu’en France ils ne sont seulement que 16% et 20% en République Tchèque.

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer