Publication du rapport ANSES relatif à "l'analyse de la pertinence en matière de nutrition de systèmes d'information nutritionnelle destinés au consommateur"

Publication du rapport ANSES relatif à "l'analyse de la pertinence en matière de nutrition de systèmes d'information nutritionnelle destinés au consommateur"

Etiquetage nutritionnel

Le 14 Février dernier, un rapport de l’ANSES relatif à la pertinence des systèmes d’information nutritionnelle, au regard des enjeux de santé publique a été publié.

5 systèmes d’étiquetage nutritionnel proposés en face avant des produits alimentaires pré-emballés ont été étudiés : les 4 systèmes testés en magasins (c’est-à-dire le Nutri-score, le Nutri-repère, les Traffic light et le système SENS) ainsi que le système utilisé en nouvelle Zélande et en Australie, le Health Star rating (HSR) dont est dérivé le système proposé par Leclerc dans son drive.

Le comité d’expertise scientifique (CES) en charge de ce rapport a considéré que, par la mise en place d’un système d’information nutritionnelle l’objectif à atteindre devrait être la réduction de l’incidence de pathologies (pour l’ensemble de la population) grâce à une amélioration de la qualité nutritionnelle du régime alimentaire.

Pour qu’un des systèmes puisse répondre à un tel objectif, de réduction de l’incidence de pathologies, les nutriments suivants devraient être pris en considération lors de l’élaboration de tout système d’information nutritionnelle :

  • L’énergie: En effet, l’obésité et le surpoids sont des problèmes de santé publique majeurs aujourd’hui en France. Ceci est en partie lié à un déséquilibre entre apports et dépenses. Il est donc essentiel de prendre en considération l’apport énergétique total dans l’élaboration d’un système d’information nutritionnelle. Avec les systèmes d’information nutritionnelle interprétatifs (5C, SENS) l’information relative à l’énergie totale est en partie intégrée mais n’est pas retranscrite au consommateur tel qu’elle. Celui-ci ne peut donc pas l’utiliser pour adapter ses apports alimentaires.

Ensuite, le choix des nutriments à prendre en compte lors de l’élaboration d’un système d’information nutritionnelle devrait, selon le CES se baser sur les nutriments pour lesquels on observe des insuffisances ou excès d’apports, dans la population française, qui peuvent être liés à des évènements de santé et pour lesquels il existe des écarts entre les apports conseillés et ceux observés.

Les nutriments insuffisamment consommés qui devraient être pris en considération lors de l’établissement d’un système d’information nutritionnelle sont:

  • Les fibres
  • Les acides gras ALA (alpha linoléique) EPA et DHA
  • Les minéraux suivants : magnésium, calcium, potassium, cuivre, iode, zinc, sélénium et fer
  • Les vitamines D, C, B6 et B9

Ainsi que les nutriments consommés en excès:

  • Les sucres
  • Le sodium
  • Les AGS athérogènes (acides gras palmitique, myristique et laurique).

Pour la plupart des nutriments listés, les excès ou insuffisances d’apport ne concernent qu’un sous-groupe de la population. Seuls quelques nutriments (sucres, sodium, vitamine D, EPA, DHA, ALA, AGS athérogènes, fibres) et l’énergie concernent une grande majorité des sous-groupes de population.

Aucun des 5 systèmes étudiés ne prend en compte l’ensemble de ces éléments. En effet, les systèmes interprétatifs, ne permettent pas d’accéder à l’information relative aux nutriments (ni à l’énergie comme nous venons de le voir). Les systèmes descriptifs fournissent quant à eux l’information pour quelques nutriments seulement. C’est pourquoi, pour le CES, aucun des systèmes étudiés ne prend en compte directement l’ensemble des éléments jugés d’intérêt pour la population française.  

De plus, la majorité des systèmes se basent sur les AQR (Apports Quotidiens de Référence) comme valeur de référence. Les AQR sont définis pour l’ensemble de la population. Or, il serait plus pertinent au regard des objectifs de santé publique de considérer les besoins propres à chaque groupe de population suivant le sexe, l’âge, le NAP (Niveau d’Activité Physique)… Une valeur de référence unique pour chaque nutriment n’est donc pas adaptée pour l’élaboration d’un système d’information nutritionnelle. Par ailleurs, les valeurs de discrimination utilisées pour répartir les aliments dans des classes ne se basent pas sur des indicateurs de santé selon le CES (passage d’une classe à une autre pour les systèmes 5C, SENS).

Autre point mentionné dans le rapport, les systèmes d’information nutritionnelle reflètent certaines caractéristiques nutritionnelles des aliments sans, toutefois, les replacer dans le régime alimentaire global, ceci pouvant nuire à une réelle éducation nutritionnelle. Or, les caractéristiques nutritionnelles d’un aliment n’ont de sens qu’au regard de leur contribution effective à l’équilibre réalisé dans le cadre du régime alimentaire global. 

Pour conclure, le CES estime qu’en l’état actuel des connaissances, les systèmes analysés ne semblent pas adaptés aux enjeux de santé publique actuels en France : obésité, surpoids, désordres métaboliques, MCV (Maladies CardioVasculaires) ainsi que certains cancers.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Suite à l'expérimentation en conditions réelles d'achat des logos nutritionnels, vous avez sans doute vu passer de nombreux articles concernant le choix du logo nutritionnel 5C (ou Nutri-Score) par Marisol Touraine dans un communiqué de presse publié le 15 Mars. Un article détaillé sera mis en ligne dans notre newsletter prochainement. Il est d'ores et déjà important de savoir que l'affichage en face avant de ce logo sera facultatif. Prenez donc le temps de réfléchir avant de vous lancer dans un tel projet. De plus, on peut retrouver sur le web plusieurs calculateurs du nutri-score. Attention toutefois, car ces calcultateurs peuvent comporter des erreurs au niveau de leurs formules de calcul induisant une note éronnée. Soyez très vigilant...

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer