Nouvelle allégation santé autorisée sur les fibres de Chicorée

Nouvelle allégation santé autorisée sur les fibres de Chicorée

Communication nutrition-santé

Une nouvelle allégation santé portant sur l’effet des glucides non digestibles, notamment l’inuline et l’oligofuctose, deux fibres de chicorée, sur la réduction de la réponse glycémique, a été demandée par Beneo, Cosucra et Sensus.

Cette allégation 13.5 (en référence à l’article 13.5 du règlement 1924/2006 portant sur les allégations nutritionnelle et de santé) a été autorisée mi-Avril par la Commission Européenne.

L’EFSA avait déjà émis une opinion positive concernant cette allégation début 2014 mais la validation par la commission a seulement eu lieu le 12 avril dernier.

L’allégation validée par la commission est la suivante : « La consommation d'aliments et de boissons contenant de l’inuline ou de l’oligofructose permet de réduire l’augmentation de la glycémie par rapport à celle d’aliments et de boissons contenant du sucre ». Celle-ci sera publiée au Journal officiel de l'Union Européenne quatre à six semaines après sa validation, et pourra être utilisée si 30 % des sucres sont remplacés par des glucides non fermentescibles.

Cette allégation s’appuie sur plusieurs études menées (page 9) sur la population. Il a ainsi été démontré que l’oligofructose dérivé de la chicorée n’était pas digéré par l’homme, et n’induisait donc pas la libération de glucose dans la circulation sanguine contrairement aux sucres. L’oligofructose, une fibre alimentaire sans réponse glycémique, peut donc être une bonne alternative à l’utilisation des sucres (notamment le glucose et le fructose) dans de nombreux produits alimentaires car ceux-ci provoquent une réponse glycémique élevée. En effet, le sucre possède un index glycémique (IG) de 100, le sucrose un IG de 68 alors que la fibre de chicorée un IG de seulement 2.

Enfin, d’autres allégations santé génériques 13.1  (selon l’article 13.1 du règlement 1924/2006) peuvent être utilisées comme, « réduction et équilibre de l’augmentation de la glycémie » à condition que les glucides non digestibles permettent une réduction des sucres d’au moins 30%.

Pour en savoir plus sur cette nouvelle allégation: http://www.nutritioninsight.com/news/New-EU-Health-Claim-for-Sensus-Chicory-Root-Fiber-andBlood-Glucose-Management.html

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer