Le végétal à la mode

Le végétal à la mode

Développement produit

Les produits Végan ont le vent en poupe. Les produits végétaux se multiplient dans les rayons de supermarchés. Mais ces produits se valent-ils tous d’un point de vue nutritionnel ?  

Pour cela, nous avons comparé 2 produits de 2 marques différentes. Mon premier, un pavé aux haricots et petits pois (produit A), et le second, des boulettes aux légumes : carottes, petits pois et maïs (produit B).

Comparaison des valeurs nutritionnelles des 2 produits:

Comme on peut le voir, aux 100 g, le produit A est moins calorique que le produit B. En effet, 100 g du produit B couvrent 10,2% des apports recommandés en énergie. Le produit A couvre quant à lui 6,5% de ces apports.

Attention, ce n’est pas parce qu’un produit est plus calorique qu’un autre qu’il est forcément de moins bonne qualité nutritionnelle qu’un produit moins calorique. Il est important de se référer à la composition nutritionnelle détaillée de chaque produit et comparer les quantités de chaque nutriment positif et négatif pour faire son choix. Intéressons-nous donc à la composition nutritionnelle détaillée de ces 2 produits.

Le produit B est plus riche en matières grasses que le produit A, avec plus de 2 fois plus de matières grasses. Au niveau des acides gras saturés, là aussi le produit B en contient plus que le produit A, presque 3 fois plus ce qui n’est pas négligeable.  

Concernant la teneur en glucides et en sucres, celles-ci sont très proches entre les 2 produits. Ceci peut s’expliquer par le fait que les matières céréalières et les légumes utilisés contiennent peu de sucres et sont incorporés en quantités relativement proches dans les 2 produits.

Au niveau des fibres, le produit B est 1,3 fois plus riche que le produit A. Les fibres jouent un rôle important dans l’alimentation puisqu’elles permettent la régulation du transit intestinal. Sur le produit A, on retrouve l'allégation « source de fibres » puisqu’on note la présence de plus de 3g de fibres aux 100g, qui correspond au critère pour pouvoir alléguer. Ceci est un avantage du produit par rapport à la viande puisque la consommation de fibres par les français est trop faible par rapport aux apports recommandés. Le produit B quant à lui ne porte aucune allégation, alors qu’il pourrait aussi prétendre à l’allégation "source de fibres" puisqu’il contient plus de fibres que le premier produit.

L’apport en protéines de ces produits doit être important car l’objectif premier de ces produits est de se substituer aux produits carnés. La viande étant riche en protéines il est essentiel de maintenir ses apports en protéines puisqu’elles sont essentielles au fonctionnement de l’organisme. Les 2 produits apportent une quantité similaire de protéines qui tend à se rapprocher d’un produit carné (autour de 20 % de protéines dans une viande, alors qu’une céréale cuite (type pâtes cuites) en contient  aux alentours de 3-4 %.  Sur le produit A, on retrouve aussi la mention « riche en protéines ». En effet, l’allégation riche en protéines ne peut être faite que « si 20 % au moins de la valeur énergétique de la denrée alimentaire sont issus des protéines » ce qui est le cas puisque 37% de la valeur énergétique est provient les protéines. Cette allégation pourrait aussi être faite sur le produit B puisqu’il contient légèrement plus de protéines aux 100 g que le produit A.

Enfin, au niveau du sel, les 2 produits en contiennent des quantités similaires. Les teneurs en sel sont relativement élevées puisque 100g de l’un ou l’autre des produit couvre 25% des apports recommandés en sel. Il faudra donc en consommant ce type de produits éviter de resaler son plat et son accompagnement.

L'important est d'avoir une alimentaire équilibrée et de manger de tout en petites quantités.

 

En ce début d’année, toute l’équipe de Nutractiv vous souhaite une bonne année 2017.

 

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer