L'ANSES nous dit tout sur la table CIQUAL 2016

L'ANSES nous dit tout sur la table CIQUAL 2016

Etiquetage nutritionnel

La table Ciqual 2016 est parue depuis près de 2 mois. Vous vous posez sans doute de nombreuses questions sur le traitement et l’actualisation des données. Nous avons donc enquêté sur l’élaboration de la table de composition française des aliments. Pour cela, nous avons interviewé Laure Du Chaffaut-Koulian, qui travaille à l’ANSES sur le projet CIQUAL  depuis une quinzaine d’années.

  • Missions des compilateurs

En France, le CIQUAL regroupe 3 compilateurs de données, dont les missions principales sont les suivantes :

Chaque compilateur a développé une expertise spécifique et un contact privilégié avec des secteurs d’activité.

  • QUESTION 1: Comment procédez-vous pour l’actualisation des données du CIQUAL ?

La mise à jour et la publication des nouvelles données, entre 2 versions de la table Ciqual, est un projet complexe, prenant du temps, et qui nécessite une décomposition en différentes phases :

* Vous vous demandez sans doute ce qu’est l’Oqali? Il s’agit de la section nutritionnelle de l’Observatoire des aliments. L’Oqali et le Ciqual sont deux projets complémentaires de l’observatoire des aliments, une entité de l'Anses.

Pour résumer de manière simple, l’objectif de l’Oqali est de suivre l’évaluation de la qualité nutritionnelle de l’offre alimentaire au niveau des références produits (donc des aliments transformés, de marques nationales, distributeurs ou discount). Ce suivi est réalisé sur un nombre restreint de nutriments, les 8 nutriments obligatoires du règlement INCO (Énergie en kcal et kJ, matières grasses, acides gras saturés, glucides, sucres, protéines et sel), mais porte également sur d'autres paramètres : liste des ingrédients, présence d'allégations, etc.

Le Ciqual est quant à lui destiné à publier les données les plus représentatives des aliments génériques consommés en France qu’ils soient bruts ou transformés, crus ou cuits. Par aliment "générique", on entend par exemple, le biscuit avec tablette de chocolat en général et non LE biscuit avec tablette de chocolat de la marque X. Le nombre de constituants publiés est beaucoup plus important puisqu’il prend en compte 61 constituants (macronutriments, profil en acides gras, vitamines, minéraux..).

  • QUESTION 2: Qui sont les utilisateurs de la table du CIQUAL?

Contrairement à ce que peuvent penser de nombreuses personnes, les tables de composition ne sont pas utilisées exclusivement pour le calcul des valeurs nutritionnelles des produits alimentaires. Voici une liste des autres utilisateurs potentiels des tables:

  • QUESTION 3 : Quelles sont les principales mises à jour par rapport à la version 2013 en termes de nutriments et d’aliments ?

En 2013, ce sont un peu moins de 1500 aliments qui étaient intégrés à la table Ciqual. Désormais, grâce à la mise à jour de 2016, 2642 aliments sont présents dans la table de composition ce qui représente 75% d’aliments en plus (notamment grâce à une forte participation des entreprises agroalimentaires dans le projet).

Ce ne sont pas les seuls changements par rapport à l’ancienne version de la table. En effet, la nomenclature a totalement été revue pour être en cohérence avec l’offre alimentaire actuelle. Par exemple, la gamme des produits laitiers frais est plus étendue, les légumes sont désormais proposés en version crue et cuite, notamment pour répondre au besoin de l’enquête INCA3. Ce sont donc aux alentours de 500 000 nouvelles données qui ont été intégrées : nouvelles données mais aussi nouvelles valeurs moyennes (suite à des évolutions de matières premières, de reformulations…) De plus, le sel et les cendres ont été ajoutés à la liste de nutriments disponibles pour chaque aliment. Le sel fait désormais partie des données puisqu’avec la nouvelle déclaration nutritionnelle obligatoire (règlement INCO), ce n’est plus le sodium mais le sel qu’il faut déclarer. Les cendres ont quant à elles été ajoutées, ce qui permet d’aboutir à un profil nutritionnel complet pour 100 g d’aliment. Ces importantes mises à jour font désormais de la table Ciqual, une des tables de composition nutritionnelle les plus complètes d’Europe.

  • QUESTION 4 : Quelles sont les sources de données utilisées ?

De préférence, ce sont des valeurs nutritionnelles françaises qui sont utilisées (par exemple, les données d’interprofessions tels que le CIV, la FICT ou l’IFIP pour les produits carnés). Mais, lorsque qu’aucune donnée n’est disponible pour certains aliments (notamment les fruits, légumes et épices), et en dernier recours, les données nutritionnelles de composition des aliments peuvent être empruntées à d’autres tables étrangères ou de données issues de la bibliographie. Cela évite d’avoir trop de données manquantes. L’ancienne version du Ciqual reprenait des données issues de la table américaine,  ce qui est moins souvent le cas dans la version 2016.

  • QUESTION 5 : Combien de temps sépare en moyenne 2 versions du Ciqual ?

Entre chaque nouvelle version de la table Ciqual il faut compter entre 2 à 3 ans. En effet, l’acquisition de  nouvelles données prend du temps car l’actualisation nécessite l’apport de données nationales et actualisées. Le besoin de données actualisées est fondamental, notamment pour des projets comme le rapport sur la comparaison des logos nutritionnels qui demandait de nombreuses informations nutritionnelles sur les produits alimentaires ou encore l’actualisation des repères PNNS où il a fallu mobiliser des données plus récentes et plus fiables.

  • QUESTION 6 : Comment s’effectue la mise et jour et la compilation des données ?

Le processus d’élaboration de la table a été révisé au niveau de la méthode et des outils pour cette version 2016:

  • QUESTION 7: Pouvez-vous nous expliquer à quoi correspondent les codes de confiance par ligne de nutriment ? Ont-ils changés ?

Vous avez sans doute remarqué cette colonne  à gauche du tableau intitulé « code de confiance » où sont inscrites des lettres. Vous vous demandez sans doute à quoi cela correspond. Voici la réponse. Le code de confiance est un indicateur de la confiance que les utilisateurs peuvent accorder à la valeur indiquée.

Que représentent les différentes lettres ?

Auparavant, l’indice de confiance se basait sur le nombre d’échantillons, la méthode d'analyse, la qualité de la documentation des données. Désormais, dans cette nouvelle version, l’indice de confiance est attribué selon la représentativité et la date des données sources, paramètres critiques de la qualité des données publiées.

  • QUESTION 8: Comment contacter le CIQUAL ?

Si vous souhaitez voir apparaître de nouveaux aliments dans la prochaine mise à jour de la table de composition, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos suggestions (contact@nutractiv.fr) que nous retransmettrons à l’ANSES.

De plus, si vous souhaitez envoyer vos valeurs de manière anonymée pour faire évoluer la prochaine table de composition : envoyez-nous vos valeurs, nous les transmettrons à l’ANSES. Pour cela, il est important de bien décrire la méthode d’analyse utilisée ou d’indiquer qu’il s’agit de valeurs obtenues par calcul (il est important de savoir que les valeurs obtenues par calcul sont aussi incluses dans la base de données), de préciser les ingrédients et les recettes utilisées. Il est donc nécessaire d’avoir une bonne traçabilité des informations en interne. Les produits artisanaux sont également éligibles.

Retour

Un besoin ? Un projet ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus
Fermer